Lausanne

Cartographie collaborative et ressources contre la vidéo-surveillance

Accueil > Revue de web > Les drones, prolongement inquiétant de la vidéosurveillance ?

Les drones, prolongement inquiétant de la vidéosurveillance ?

mardi 24 septembre 2013, par ari

Alors que l’usage des drones civils se répand en France grâce à l’une des dernières lois votées sous Sarkozy, mais aussi grâce à leur adoption par certains médias, des élus socialistes marseillais proposent d’utiliser ces robots volants en complément des caméras de surveillance. Une idée qui séduit bien évidemment Le Figaro.

Ce dispositif [de drones] viendrait compléter le système de vidéosurveillance déjà existant à Marseille. La ville est équipée de 300 caméras et devrait en compter 1000 fin 2014. Face à un tel arsenal, quel serait l’avantage pour la ville de s’équiper en plus de ces petits hélicoptères, pilotés à distance ? « Au lieu d’une caméra fixe qui est toujours sur la même zone, le drone n’est jamais au même endroit. C’est cela qui permet de casser les habitudes et d’avoir des points de vues différents d’une situation, de jour comme de nuit », indique à Europe 1, Pascal Zunino, directeur de la société Novadem, qui fabrique des drones pour l’armée française.


Voir en ligne : Des drones pour sécuriser Marseille, une idée qui séduit